Tout Savoir
  • La collection
La collection Tout Savoir


Retour à l'accueil

Le guide de la nouvelle 2de
Une nouvelle organisation | Les nouveaux programmes | Petite foire aux questions


La nouvelle seconde en 12 questions-réponses

1. Y a-t-il moins d’heures de cours pour la « nouvelle » seconde ?

Non, l’horaire global obligatoire pour tous reste de 28 h 30, deux heures de l’emploi du temps étant consacrées à l’accompagnement personnalisé.

2. Un élève pourra-t-il choisir des enseignements facultatifs en plus des cours du tronc commun ?
Oui : arts (arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire des arts, musique, théâtre) ; éducation physique et sportive ; langues et cultures de l’Antiquité ; langue vivante 3.

3. Est-ce que la réforme réduit l’importance des SVT (sciences de la vie et de la Terre) ?

Le nouveau programme retire effectivement une demi-heure sur les deux heures par semaine consacrées à cette discipline dans l’ancien horaire de seconde. Le nouveau programme compte pourtant d’avantages de thèmes : il y aura donc moins de temps pour les approfondir !

4. En quoi l’enseignement des langues vivantes est-il privilégié par la réforme ?

À partir de la rentrée 2010, en seconde, chaque élève doit apprendre deux langues vivantes, y compris ceux qui se destinent à un bac technologique. Les horaires de langue vivante 1 et de langue vivante 2 représentent désormais 5 h 30 hebdomadaires.
Par ailleurs, l’apprentissage des langues devrait être organisé désormais selon de nouvelles modalités inspirées par le cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Les élèves des différentes secondes d’un établissement sont répartis dans des groupes de manière à pouvoir travailler, tout au long de l’année mais successivement, les cinq compétences distinguées par le CECRL : la compréhension de l’oral, la compréhension de l’écrit, l’expression orale en continu, l’expression en interaction orale et l’expression écrite. Les enseignants n’ont plus affaire à des classes habituelles, mais à des regroupements d’élèves par compétence, et travaillent donc en équipes.

5. Peut-on suivre un enseignement de sciences ou d’histoire-géographie en langue étrangère ?

La réforme veut élargir l’enseignement des langues étrangères aux autres disciplines, comme cela se pratique déjà dans les classes européennes, avec l’enseignement de la géographie en anglais, par exemple. Les enseignants de ces disciplines seront titulaires d’une certification en langue étrangère.

6. Tous les élèves de seconde doivent-ils faire de l’économie ?

Les nouveaux programmes de seconde introduisent deux « enseignements d’exploration » de 1 h 30 hebdomadaire relatifs à l’économie : SES (sciences économiques et sociales) et PFEG (principes fondamentaux d’économie et de gestion). Tout élève de seconde doit en choisir obligatoirement un parmi les deux.

7. Et le latin et le grec ?

On passe de 1 h 30 à 3 heures d’enseignement des langues anciennes. Mais c’est un enseignement à choisir en plus des « enseignements d’exploration ».

8. Peut-on encore redoubler sa seconde ?

Pour limiter les redoublements, des stages de remise à niveau peuvent être proposés aux lycéens par le conseil de classe. Ils sont organisés par le chef d’établissement. Généralement prévus pendant les vacances, ils peuvent également avoir lieu en cours d’année, pour des élèves en difficulté.

9. Concrètement, comment se passent les stages « passerelles » ?

D’une durée de deux semaines, ces stages portent sur les connaissances complémentaires indispensables au changement d’orientation. Ils ont lieu pendant l’année scolaire de seconde ou lors des vacances. Pour obtenir un stage passerelle, il faut un avis positif du conseil de classe et l’accord du chef d’établissement.

10. Qu’est-ce qu’un référent culturel, un tuteur ?

Le référent culturel est un professeur volontaire ou un CPE, chargé d’animer la vie culturelle dans son lycée, après la classe.
Le tuteur conseille l’élève dans son parcours et son orientation. C’est un professeur ou un CPE également.

11. Qu’est-ce que le conseil pédagogique ?

Il a été créé en 2005, mais n’existe pas encore dans tous les lycées, ce qui devrait être le cas à la rentrée 2010.
C’est lui qui est chargé de définir le contenu des deux heures d’accompagnement personnalisé : soutien scolaire, méthodologie, aide à l’orientation… Il est constitué d’un professeur principal de chaque niveau, d’un professeur par discipline et d’un CPE. Il a un rôle à jouer également dans les changements d’orientation, le projet d’établissement, la vie culturelle, les échanges linguistiques, etc.

12. En quoi la réforme apporte-t-elle de l’autonomie aux lycées ?

Les établissements ont désormais plus de liberté dans la gestion de l’emploi du temps, dans l’organisation de l’accompagnement personnalisé, du tutorat, des stages passerelles. C’est dans ce cadre qu’intervient le conseil pédagogique.
Le conseil des délégués pour la vie lycéenne dispose lui aussi d’une plus grande marge de manœuvre dans le suivi des partenariats avec des établissements étrangers.


 
Grande Section
CP
CE1
CE2
CM1
CM2
Hatier